"Panda I " - Bronze 2016

Pascal Masi, sculpteur animalier.

Pascal Masi vous présente sur ce site ses sculptures d'animaux d'Europe, d'Afrique, de la banquise, d'animaux marins, de félins. Sculptures en Bronze, en résine ou en plâtre. Pascal Masi sculpte le monde animal depuis 25 ans. Vous découvrirez sur ce site toutes ses oeuvres passées, présentes et même en cours d'élaboration.

Le coin des amateurs d'art

J’ai créé cette page pour partager quelques réflexions avec celles et ceux qui sont tentés par l’acquisition d’une œuvre contemporaine et qui se posent, légitimement, mille questions.

Je tenterai d’y apporter quelques réponses.

Ce peut aussi devenir un espace de dialogue. N’hésitez pas à me faire part de vos questions ou de vos remarques sur le sujet par le lien de courriel.

Voici quelques uns des thèmes que je souhaite aborder :
• Qu'est-ce qu'une œuvre d’art contemporain ?
• Comment savoir si le travail proposé par un artiste est de bonne qualité ?
• Comment acquérir une œuvre ?
• Pourquoi acquérir une œuvre d'art contemporain ?

Qu'est-ce qu'une œuvre d’art contemporain ?

La première définition qui vient à l’esprit est bien évidemment la création d'un artiste vivant, c'est-à-dire une création dont on peut rencontrer le créateur. Lorsque l’on acquiert une antiquité, un objet ancien, une sculpture du XIXème, cette possibilité est perdue à tout jamais. Dans ce cas, comment répondre aux questions fort légitimes suivantes : Qui était le sculpteur ? Quand a-t-il créé cette pièce dans sa vie ? Pourquoi celle-là ? A-t-elle fait suite à d’autres non connues ou a-t-elle été le point de départ d’autres sculptures sur le même thème ? Autant de questions qui resteront irrémédiablement sans réponse dans un cas et pourront trouver des explications dans l’autre.

Cette différence de nature ouvre la possibilité de comprendre l’univers artistique de celui qui a créé la sculpture ou la peinture pour laquelle on éprouve un intérêt et bien souvent un véritable "coup de coeur".
Il nous faut donc définir ce qu'est un artiste contemporain.
Une des réponses, parmi mille, pourrait être la suivante : un artiste contemporain est une personne vivante dont le travail propose un univers esthétique personnel.
Comment peut-on dire cela?
"La main est une fenêtre ouverte sur l'esprit", écrivait Kant cité par le sociologue Sennett. Une sculpture, une peinture, n'est pas le fruit du hasard. Elle reflète, trahit aussi sans doute, ce que pense l'artiste, sa façon de voir les choses, la réalité dans laquelle il a grandit ou vécu, bref sa représentation mentale du monde. Ce que propose la main est bien le résultat d'un parcours esthétique fortement personnel. Il est d'usage de dire que "toute création est autoportrait". Je souscris volontiers à cette définition. Une création quelle qu'elle soit dit en effet beaucoup de choses sur son géniteur.
A force de travail, de recherche, d'émotion, de ténacité, l'artiste propose un oeuvre - au sens générique du terme - qui constitue un ensemble artistique traduisant dans la matière la réalité qui est la sienne. Lorsque l'artiste est vivant, il est donc possible de percer le mystère, de passer le mur, d'aller au-delà de la contemplation de l'oeuvre et de nouer un lien particulier avec celui qui a créé.

Comment savoir si le travail proposé par un artiste est de bonne qualité ?

De mon point de vue, c’est la réalité d’un univers personnel qui donne la réponse à cette question. Comment définir un univers artistique ? Là encore question difficile et réponse mal aisée. Essayons néanmoins ! Un univers artistique authentique doit nécessairement comprendre deux dimensions : une cohérence plastique ou esthétique, ce que les historiens d’art appellent une « facture » repérable et personnelle ET un « répertoire ».

Définissons ces deux concepts.

Alors qu’est-ce qu’une facture ? Dans la rubrique ci-jointe Presse, l’expert M. Malval définit la facture d’un artiste par « [-] l’originalité et surtout la régularité, signe d’un travail de qualité. » Je partage cet avis. La constance de la facture est un signe distinctif et souvent unique chez un artiste. Ne reconnaît-on pas un Barye, un Pompon, un Carpeaux, un Lipchitz, un Moore, au premier coup d’œil ? Voilà un premier élément. Il me paraît incontournable.

Le deuxième élément est la notion de répertoire. Elle s’applique à tout travail artistique. Prenons un exemple simple : un interprète lyrique ou instrumental. Une « grande voix » doit aborder, au cours de sa carrière, l’opéra italien, bien sûr, mais aussi les répertoires allemand, français, russe, etc. Ne doit-il pas en être de même pour un sculpteur, animalier ou non. Comment définir la notion de répertoire lorsqu’on parle de sculpture animalière, par exemple ? Ce serait la capacité qu’a un sculpteur de couvrir un large éventail de typologies d’animaux : les sauvages et les domestiques, les animaux d’Afrique et ceux d’Europe, les animaux des régions froides et ceux des régions chaudes, etc.

Pour reprendre une autre comparaison : Que penser en effet d’un peintre qui ne peindrait que des paysages et jamais de portraits ?

Un sculpteur peut également travailler de nombreuses matières : traditionnellement, la pierre et le marbre. Le bronze, bien sûr, matière noble entre toutes. Mais aujourd’hui d’autres possibilités s’offrent à lui : l’aluminium, le fer, l’inox, soudé ou assemblé, les résines polymères, le bois, les matériaux de récupération… La liste est infinie !

Il me semble que lorsqu’un sculpteur aura « rendu son tablier », on doit pouvoir dire de lui qu’il a abordé avec sérieux, rigueur et profondeur, le répertoire qui était le sien.



Comment acquérir une œuvre ?

Il existe bien évidemment de nombreuses façons d'acquérir une création contemporaine. La petite liste ci-dessous en offre quelques exemples :
- les galeries d'art
- les salons d'art contemporain
- les ventes aux enchères publiques
- les expositions temporaires ou permanentes dans les mairies, les musées et autres lieux publics
- et bien entendu l'extraordinaire Toile internet

Chacun de ces mode de présentation offre des avantages et des inconvénients.

Voyons-en quelques uns

Les Galeries

Les galeries proposent en général le travail d'un ensemble de peintres, sculpteurs, photographes, vidéastes contemporains de différentes tendances et factures. Certaines galeries présentent en outre le travail d'artistes décédés. Elles en portent souvent l'héritage, en quelque sorte, et en font une spécialité. Quoiqu'il en soit, chaque artiste est représenté par plusieurs oeuvres.

Une galerie offre donc un vaste choix de créations. Ceci est particulièrement important car seul le choix permet de "tomber" sur la peinture ou la sculpture pour laquelle on éprouvera un vrai coup de coeur.

Pour présenter leurs artistes, les galeries ont réalisé tout un travail de sélection qui s'affine au fil des années pour mieux répondre aux attentes de leurs clients. De nombreuses galeries accompagnent ainsi des artites tout au long de leur vie artistique. Bien souvent, le travail du galeriste et celui de l'artiste forment une sorte de symbiose étonnante, qui connaît comme toutes les amours durables, des hauts et quelques bas! Mais pour l'essentiel, la présence permanente d'un artiste dans une galerie établie est un réel gage de sérieux et donc de qualité.

Une galerie offre également un service de proximité irremplaçable : elle permet à des artistes de présenter leurs oeuvres partout où des amateurs d'art sont susceptibles d'apprécier leur travail. Comment un peintre français pourrait-il être présent dans de nombreux autres pays ou même régions éloignées de chez lui?

On est raisonnablement donc fondé à considérer qu'une galerie établie apporte un gage de qualité au travail proposé.

Les Salons d'art contemporain

Il existe globalement deux sortes de salons d'art contemporains : les salons de galeries et les salons d'artistes.

Les salons de galeries rassemblent en un même lieu et pour une durée de quelques jours les galeries actives du moment. On y retrouve donc toutes les caractéristiques des galeries : sélection des oeuvres présentées, qualité de la présentation, conseils, prix et services associés.

Les salons d'artistes rassemblent pour quelques jours des artistes contemporains qui présentent directement leurs créations au public. Il faut privilégier les salons d'artistes qui sont organisés en stands. Ceux-ci permettent en effet à chaque artiste de présenter un panorama représentatif de son travail. Les avantages et les inconvénients de la formule sont bien connus : la possibilité de recontrer directement les artistes, des prix souvent intéressants, mais des d'oeuvres de qualité pour le moins inégale, un certain amateurisme parfois fort sympathique!

Les ventes aux enchères publiques

Les ventes aux enchères sont organisées par des Commissaires-priseurs dans le cadre de leur Société de Ventes Volontaires (on parle de SVV). Chacun connaît Christie's, Artcurial et autre Sotheby's.
Chaque vente fait l'objet d'un catalogue souvent fort bien fait. Chaque objet mis à la vente est exposé dans les locaux de l'hôtel des ventes quelques jours avant la vente elle-même. Cette exposition permet de découvrir les objets proposés dans tout le détail nécessaire. Elle est également l'occasion de demander au Commissaire priseur une estimation de la valeur marchande de tel ou tel bien. Cette estimation permet de savoir si, lors de la vente elle-même, le prix d'enchère est intéressant ou non. Mais, comme c'est parfois le cas, l'estimation ne reflète en rien ce qui se passera vraiment le jour J. La derniere vente de "L'homme qui marche" à Londres s'est terminée à 3 fois le prix d'estimation!
La vente effectuée, chaque transaction est considérée comme publique, c'est-à-dire incontestable contrairement à une vente privée, appelée gré-à-gré, qui ne peut faire l'objet d'aucune vérification. Ces ventes publiques sont alors publiées dans différents annuaires accessibles à tous : La Gazette de l'Hôtel Drouot, pour les ventes en France et la base de donnée mondiale ArtPrice (voir http://www.artprice.fr/), entre autres.

La publication de ventes publiques constitue ce qu'il convient d'appeler la "cote" d'un artiste. Cette cote est un point de repère important pour apprécier la valeur monétaire du travail d'un artiste à un moment donné. La précision "valeur monétaire" signifie naturellement que la cote ne définit pas automatiquement ou mécaniquement la "valeur artistique" d'une création. On se souviendra que l'oeuvre de certains artistes n'acquit une vraie valeur monétaire qu'après leur mort de ceux-ci! L'infortuné Van Gogh en fit tristement l'expérience.

Pour rappel, la SVV EVE Action, rue Drouot à Paris, organise tous les ans une vente aux enchères sur le thème des animaux (Voir rubrique Bio et Contact). En 2009, elle a présenté 6 bronzes Masi dont deux ont trouvé acquéreurs et bénéficient donc aujourd'hui d'une cote publique. Le catalogue de la vente est toujours en ligne (Voir rubrique Bio et Contact) et les résultats sur en ligne sur Artprice.

Pourquoi acquérir une oeuvre d'art contemporain ?

Grande Manta - résine noire 2014

Vaste question!

Plusieurs motivations principales viennent évidemment à l'esprit : Succomber au plaisir de vivre pour longtemps en présence d'un objet que l'on aime, un objet qui apporte une satisfaction esthétique quotidienne, bref un petit bout de bonheur! une autre motivation est celle de désir de placement à caractère financier, avec toutes les composantes d'un placement : espoir d'une appréciation dans le temps. Enfin, on doit mentionner le désir d'offrir et de faire plaisir : pérenniser les grands événements de la vie, par exemple.


Arrêtons-nous un instant sur ces motivations les plus courantes.

Le désir de vivre avec un objet qui apporte une satisfaction esthétique quotidienne. Cette motivation me paraît centrale. Je ne compte plus le nombre de mes clients qui disent et redisent leur plaisir de vivre en présence d'un objet coup de coeur. De l'avis de tous, cette recherche est et devrait rester la motivation principale de tout achat d'art contemporain.

La question est parfois posée du rôle de placement que peut revêtir l'art en général et l'art contemporain en particulier. De l'avis de tous les spécialistes, la dimension financière devrait rester secondaire. Il faut d'abord acheter une création que l'on "aime" et avec laquelle on va cohabiter avec plaisir. Cela étant dit, il faut admettre que cette dimension finanicière n'est pas dénuée de sens dans un certain nombre de cas. Certains collectionneurs passionnés acquièrent au fil des années de nombreuses créations de tel ou tel artiste. Certains amateurs ont acquis près de 20 de mes sculptures au cours du temps. Ces personnes peuvent légitimement se poser la question de la "valeur marchande" ou "valeur de revente" de ce qu'ils ont acquis. Pour ces cas précis, il est évidemment judicieux de se renseigner sur le sérieux de l'artiste. Tous les critères mentionnés plus haut apportent des éléments de réponse : professionnalisme, représentation en galeries, constance de la facture, cotation publique, publications dans des ouvrages spécialisés, pièces muséales, etc... Aucun de ces critères n'apporte de réponse sûre, mais mis bout à bout, constituent de vrais éléments de réponse.

L'autre cas qui vient bien entendu à l'esprit est le prix. L'acquisition d'une pièce à plus de 100 000€ par exemple nécessite certaines précautions bien compréhensibles.

Enfin, certaines personnes souhaitent acquérir une oeuvre d'art contemporain pour fêter un grand moment de la vie : la naissance d'un enfant ou d'un petit-enfant, le mariage d'un enfant, l'anniversaire qui marque un changement de "dizaine" ou même la disparition d'un être cher.

Qu'il me soit permis de partager une expérience réelle avec une cliente qui se reconnaîtra si elle me lit jusqu'ici ! Elle avait souhaité acquérir un bronze avec une partie de la somme héritée à la suite du décès de son père. L'idée était de s'assurer que cette somme ne passerait pas dans les dépenses courantes de la famille mais que, d'une façon ou d'une autre, elle se fixe dans un objet unique et reconnaissable, témoignage durable de son cher parent disparu. Elle a choisi d'acquérir une sculpture de bonne taille (plutôt qu'une peinture) pour que l'espace occupé par cette création soit à l'image de l'espace qu'aurait occupé son père s'il avait été encore de ce monde. Aujourd'hui cette sculpture (Voir photo) siège dans le séjour non loin de la table de famille.

Pour être honnête, il m'a rarement été donné de croiser une motivation aussi digne de respect.

Je souhaite terminer par ces mots ce trop rapide tour d'horizon. Je formule l'espoir qu'il pourra être de quelqu'utilité à celles et ceux qui s'intéressent à ces questions.

Création française

Toutes les créations de ce sites sont fabriquées en France.
Pour inscrire mon travail dans la longue tradition des objets d'art français, une tradition qui a commencé au XVIIème siècle, je fais appel exclusivement au savoir-faire de fournisseurs travaillant en France : fondeurs, mouleurs, imprimeurs, graphistes, peintres carrossiers. Toutes les matières utilisées : le bronze, les résines, les peintures, les vernis, sont, dans la mesure du possible et de la traçabilité, fabriquées en France.
Je les en remercie très très sincèrement.

Propriété intellectuelle/Intellectual Property

Ce texte ainsi que l'ensemble du site sont une création de Pascal Masi et ne peuvent être reproduits sans autorisation.
Dernière mise à jour : Mars 2017
Copyright Pascal Masi 2017
This text and this complete website are a creation of Pascal Masi and cannot be legally copied without proper authorization.
Last update: March 2017
copyright: Pascal Masi 2014

© 2017 - Euro TVAT : FR61 444 001 770 000 15 | Design :